Chargement évènements
Cet évènement est passé

Que cherche le poète qui se projette sur la toile ? A se défigurer ? A se refigurer ? Ou la seule intensité peut-être, au feu du réel, d’une présence indubitable ?
De quoi sont faits les autoportraits d’Antonin Artaud ?
Armes. Jets. Points.
La réalité se perfore.

Natacha Allet, enseignante de littérature à l’Université de Genève s’est penchée, en 2005, sur ces autoportraits. De sa rencontre avec l’écriture et le dessin, de même qu’avec la psychose et le génie de celui qui créa le théâtre de la cruauté, un livre est né : Le gouffre insondable de la face, autoportraits d’Antonin Artaud, paru à La Dogana.

Entre ce qui se montre et ce qui se dit, entre ce qui se voit et ce qui s’entend, un être brûle, se consume et éternellement s’abîme.

Natacha Allet nous parlera d’Artaud. Elle évoquera sa vie pour mieux voir ses autoportraits, présentera quelques-uns de ses autoportraits pour mieux en recevoir la vie. C’est aussi son expérience du voir, de la lecture et de l’écriture qu’elle partagera.

La conférence sera suivie d’un dîner.

Prix pour les adhérents : 15 euros
Prix pour les non-adhérents : 30 euros

Inscription avant le lundi 27 mai 2018

Nombre de places limité à 15 personnes

La conférence aura lieu chez Sophie Ronsin, dans le 11earrondissement à Paris. L’adresse complète sera communiquée aux inscrits par mail.