Chargement évènements
Cet évènement est passé

Khôra Imagination accueillera le philosophe André Scala.

Il est l’auteur notamment d’un essai sur Spinoza paru aux Belles Lettres en 1998 et d’un autre sur Federer, Silences de Federer paru aux Editions de La Différence en 2011.

Lecteur de Platon, Il a croisé au détour du Timée la notion de khôra, voici ce que d’ores et déjà il nous en dit :

« C’est dans le Timée de Platon que la célèbre notion de chôra (ou khôra) apparaît, énoncée par un des interlocuteurs du dialogue, Timée de Locres, dans son grand discours cosmologique.

La définition de la chôra paraît très claire : elle est ce par quoi toute chose (qui naît et qui, par conséquent, meurt) a un lieu, est quelque part. 

Pourtant, les difficultés que soulève cette notion sont considérables.

En témoigne d’abord le désaccord des traducteurs. Traduire chôra par lieu, espace, place… matériau ?

Faut-il d’ailleurs traduire ce terme dont la connotation spatiale est toujours sensible en grec moderne ?

Ne parlons pas des conflits d’interprétation en particulier dans la philosophie  (qui a vu au XX° siècle un regain d’intérêt pour cette notion) et dans les différentes sciences de l’espace (géographie en particulier).

Il est une autre difficulté à laquelle je voudrai plus particulièrement m’attacher, dans le présent même de la lecture du texte de Platon. Elle porte sur la manière dont, selon Timée de Locres, la notion de chôra est saisie. Par un raisonnement bâtard dit-il, en d’autres termes, énoncer que toute réalité a un lieu (évidence qui semble donner peu à penser) c’est le dire en rêvant la chôra, c’est discourir en dormant, songer cette notion plutôt que la penser.

Est-ce la chôra qui fait ainsi dormir, rêver, songer ?

La nécessité pour toute réalité d’avoir un lieu ne peut-elle s’appréhender que comme en rêve ?

Si non, comment sortir de ce rêve ?

Telles sont les questions que je propose de partager, texte en main (Timée 52a-c, en particulier). »

 

La conférence sera suivie d’un dîner.

Elle se déroulera chez Sophie Ronsin, dans le 11e arrondissement à Paris. Les coordonnées exactes seront communiquées aux inscrits par mail.

Participation adhérent : 15 €

Non-adhérent : 30 €

Inscriptions limitées à 15 personnes

Merci de nous faire parvenir votre réponse avant le 2 octobre 2019.